FLORYAN VARENNES

LAURÉAT DU PROGRAMME D'INCUBATION - JANV/JUIN 2022

Né en 1988 à La Rochelle, vit et travaille entre Toulon et Paris. Plasticien et historien, diplômé d’un DNSEP à Toulon en 2014 et d’un Master d’Histoire Médiévale en 2020 à Paris X. Il est représenté par la Galerie Maelle à Romainville / Pari, et de surcroit référencé sur Documents d’Artistes PACA et sur le CNAP.

Depuis 2015, Floryan Varennes a participé à plusieurs expositions collectives en France et en Europe comme au Salon de Montrouge (Fr), à la Biennale des Jeunes Créateurs d’Europe et de la Méditerranée à Milan (It), la Galerie Veda (It), la Galerie du monde (Hk), au Voyage à Nantes (Fr), aux Arts Éphémères à l’occasion de la Manifesta à Marseille (Fr). Il a réalisé plusieurs résidences à la Synagogue de Delme de Lindre-Basse, à la Maison des Arts Claude et George Pompidou à Cajarc, à La Ferme-Asile à Sion en Suisse, à Pollen à Montflanquin, au Centre Hospitalier de Chambéry, au Centre International d’Art Verrier de Meisenthal. Son travail a été publié dans différentes revues dont Artpress, Art Viewers, Expo156, Kuba Paris, Nonfiction, Revue 02, Ofluxo, Numéro Art, Figure Figure, Libération, Queer Circle, Scandale Project etc… Dans le cadre de multiples expositions personnelles, il a eu l’occasion de montrer ses travaux et recherches : Alter-Héraut au centre d’art d’Istres, Ultra-Lésion à la Galerie des Musées de Toulon, Hard-Care à la Galerie du Centre Hospitalier de Chambéry et Violence Vitale à la Maison des Métiers du Cuir de Graulhet, La Cérémonie à la Maison des Arts Claude et George Pompidou à Cajarc. Floryan Varennes est lauréat du Prix Elstir pour l’Art contemporain, il est également lauréat en 2020 du dispositif de résidences « Artiste en Entreprise » du Ministère de la Culture et de la Drac Occitanie, au Musée des métiers du cuir à Graulhet. Il est de plus, enseignant associé pour des workshops, des talks et des conférences sur ses recherches dans le réseau des Écoles d’Art en France.

Son travail plastique articule la sculpture, l’installation, la parure, l’écriture et l’objet. À la source de sa réflexion et de sa pratique, il déconstruit et entrelace deux registres chronologiques : d’un côté l’histoire médiévale, ses marges et ses échos, avec ses rapports guerriers violents, ses systèmes de parades et ses formes de vies amoureuses ; de l’autres les futurs spéculatifs conjuguant l’image du cyborg à divers types de protections thérapeutiques et techniques curatives, aussi bien ancestrales, chirurgicales que biomédicales. Son travail articule le corps, ses représentations et ses extensions, sans le montrer, sensible à ce qui le constitue, de manière symbolique, politique et métaphysique. Ses recherches visuelles ambivalentes, subvertissent des systèmes référentiels stéréotypés, en y mêlant différents savoir-faire artisanaux et technologiques.

En 2022, il est lauréat du programme d’incubation du Ports Des Créateurs, qui lui permettra un accompagnement personnalisé d’une durée de six mois pendant lesquels il travaillera sur la mise en œuvre de son programme de professionnalisation UNDECIM. Nouvel acteur culturel implanté au Port Des Créateurs, il participera à ses actions en intervenant aux conférences et workshops programmés, plus d’information très vite !

X